Faut-il parler de son état de santé en entreprise ? [Nextformation]
Reconversion et évolution professionnelle - Nextformation
satisfaction des participants Nextformation est adhérent FFP Nextformation est certifié OPQF

Faut-il parler de son état de santé en entreprise ?


Il n’est pas toujours facile d’évoquer ses ennuis de santé en entreprise.

Dois-je parler ou me taire ? Vers qui me tourner ? Vais-je être rejeté(e) ? Face à ce sujet délicat, nous vous donnons quelques conseils.

Parler de sa maladie, un choix personnel

Les salariés parlent souvent de leur état de santé au travail que ce soit à leurs collègues, leur manager ou leur responsable RH. En effet, les salariés ayant des ennuis de santé ont un sentiment de culpabilité face au silence. Cependant, d’un point de vue légal, vous êtes protégé par le secret médical et n’êtes pas tenu d’informer votre employeur de votre maladie : ni lors de votre entretien d’embauche, ni après un arrêt maladie.

Evoquer vos soucis de santé est avant tout un choix personnel. Tout dépend de la relation que vous entretenez avec vos collègues et du degré de confiance et d’affinité que vous avez avec votre entourage professionnel.

Si vous êtes prêt à en parler, réfléchissez en amont aux limites que vous voulez établir et fixer certaines règles avec votre interlocuteur : quelles sont les informations que je souhaite donner et quels sont les détails que je veux garder pour moi ? Est-ce que je suis sûr(e) que mon interlocuteur va rester discret ? Est-ce qu’il va me questionner sur mon état de santé régulièrement ? etc. D‘une manière générale, nous vous conseillons d’évoquer surtout les conséquences de la maladie plutôt que celle-ci. Expliquez vos difficultés, surtout si elles peuvent se ressentir dans votre travail, permet souvent d’éviter des malentendus.

Ce qui est important à communiquer pour votre bien-être, ce sont les aménagements nécessaires dont vous avez besoin mais aussi les gestes à effectuer en cas d’urgence. Toutefois, chaque cas est particulier et dépend de votre situation personnelle !

 

Trouver des solutions adaptées

« Travailler, c’est oublier un peu la maladie » : restez positifs ! Si vous souhaitez garder votre emploi, prenez les mesures nécessaires pour vous y sentir le mieux possible. Quel que soit votre traitement, il est important de vous poser les bonnes questions : dois-je diminuer ma charge de travail ? Suis-je toujours motivé(e) ? Ai-je les capacités nécessaires pour réaliser mes tâches et missions ?

Votre état de santé ne permet plus de travailler à plein temps ? La solution pour vous pourrait être le mi-temps thérapeutique, avec un aménagement du poste, des horaires et/ou du matériel. Le changement de rythme est quelque chose qui se prépare : adapter votre charge de travail, répartir les tâches, travailler selon vos capacités et vos envies. Ce dispositif vous permet de toucher un plein salaire pendant un an maximum et de faciliter votre retour à votre poste.

Actualités, événements, formations, soyez les premiers informés en nous suivant sur les réseaux sociaux